BiopSci

La science à portée de tous

Abysses, une plongée romanesque au coeur des océans

Par | Catégorie: Décryptage, Littérature | Le 06 nov 2011

Partager des connaissances scientifiques avec le grand public est un défi au quotidien. Il ne faut pas se contenter de véhiculer des connaissances théoriques et techniques, il faut aussi mettre l’accent sur les conséquences qu’elles peuvent avoir sur notre société, actuelle ou future. Les initiatives de vulgarisation ou de libération des concepts scientifiques sont nombreuses mais j’ai récemment décidé de me pencher sur un média qui touche un public relativement large: les romans.

Je proposerai donc régulièrement mon avis sur plusieurs oeuvres que l’on pourrait qualifier de romans scientifiques, des romans avec des vrais morceaux de science dedans. Tout autant que l’aspect littéraire et divertissement, l’aspect scientifique sera décortiqué et décrypté.

abysses1

Pour le premier billet de cette catégorie j’ai décidé de vous parler d’une oeuvre colossale. De par sa taille (comptez plus de 1200 pages) mais aussi l’étendue des connaissances scientifiques et technologiques qui y sont distillées. Il s’agit du livre « Abysses » de l’auteur allemand Frank Schätzing paru en 2004 et traduit en 18 langues.

L’intrigue

La première partie du livre révèle dans un rythme lancinant des phénomènes biologiques étranges qui sont observés en différents lieux de la planète. Les deux personnages principaux Sigur Johanson et Léon Anawak sont respectivement professeur en biologie marine et un spécialiste du comportement des animaux marins et des baleines en particulier. Ils sont peu à peu confrontés à différentes anomalies biologiques. Tandis que l’un étudie un nouvelle espèce de vers tapissant par millions le talus continental norvégien, l’autre s’inquiète du retard pris par les migrations des baleines. Petit à petit, les observations sont font plus nombreuses. Des baleines et des orques attaquent des bateaux et des touristes, des méduses des plus dangereuses et des requins débarquent en masse dans les stations balnéaires et des homards chargés de micro-organismes hautement toxiques sont retrouvés dans les marchés et restaurants français.
Les différentes pièces d’un puzzle machiavélique à l’échelle mondiale se retrouvent peu à peu connectées dans l’esprit de Johanson au moment même où la première partie du roman se finit dans une apothéose anxiogène et une catastrophe majeure (on arrête ici les détails pour ne pas vous gâcher toute la lecture).

Les parties suivantes tiennent alors plus de la politique-fiction et se concentrent essentiellement sur l’action d’un consortium international dirigé par des militaires et politiques et formé autour d’un noyau de scientifiques tentant d’élucider l’origine et le but de ces attaques. Afin de ne pas trop en dévoiler, je ne détaillerai pas plus et me contenterai de dire que si les faits scientifiques sont toujours présents ils laissent cependant une part non négligeable du récit à une trame plus épique et politique (toujours très bien menée).

burning_hydrate_inlay_us_office_naval_researchUn hydrate de méthane en combustion, un élément qui joue un rôle clé dans le roman. U.S. Geological Survey

Et la science dans tout ça?

Comme annoncé en introduction, outre la trame épique de ce thriller, ce roman puise sa force dans la quantité et globale qualité de données scientifiques et techniques qui s’y trouvent. Non seulement les sujets abordés sont très détaillés et documentés mais ils sont aussi très nombreux.
La lecture de ce roman vous en apprendra sur des sujets aussi pointus et divers que l’économie pétrolière en mer du nord, les techniques d’extraction sous marine du pétrole, le comportement des mammifères marins, leurs flux migratoires et leur intelligence, le projet SETI, les appareils d’exploration des fonds marins, la biologie des différentes espèces sous marines, l’analyse d’ADN, les courants marins,…

Vous l’aurez compris, ces domaines sont vastes et globalement centrés sur le monde marin et sous marin. Une mine de connaissance qui ne se contentera pas de déballer des faits scientifiques mais détaille aussi les outils de point utilisés pour étudier ces différents phénomènes, des submersibles derniers cris aux système de suivi des mammifères marins en passant par les simulateurs de grand fond.

L’ensemble reste convaincant et bien intégré à la trame romanesque. Il m’aura pour ma part appris énormément, notamment sur la structure des fonds marins et la présence d’éléments tels que les hydrates de méthane, sorte de cage de glace enfermant du méthane fortement compressé, un composé de fort intérêt scientifique mais aussi économique!

La partie biologie, notamment relative aux analyses d’ADN, est peut être à prendre avec un peu plus de précaution mais il s’agit aussi de la partie pour laquelle je suis le plus critique (et qualifié). Si les faits biologiques rapportés sont généralement corrects, certaines parties plus spéculatives feront un peu plus douter les spécialistes. Quelques largesses sont aussi au rendez vous (certainement pour une meilleure intégration dans le roman) notamment concernant la vitesse des analyses moléculaires effectuées. Il ne faudra respectivement que quelques jours et heures à nos scientifiques pour identifier de nouveaux mécanismes moléculaires et effectuer des opérations de séquençage d’ADN. Cela ne torpillera certainement pas le roman mais fera cependant sourire le lecteur plus averti et laissera une impression légèrement faussée aux autres.

La difficulté lors de l’écriture de ce genre de roman est de bien intégrer ces connaissances et de manière naturelle. Si le pari est globalement réussi, certains passages ressemblent à des cours magistraux et pourront faire décrocher le lecteur de par leur aspect assez technique (malgré des efforts de vulgarisation). Certaines notions sont amenées de manière trop prévisible (comme la visite d’une installation scientifique à un groupe d’étudiant par exemple) tout comme l’on soupçonne certains personnages de n’avoir été initialement créés que pour que l’on puisse leur expliquer certains concepts en même temps qu’au lecteur. La première partie pourra donc paraitre un peu lente et rébarbative mais laissera petit à petit plus de place à une trame épique et une vision plus globale de l’histoire.

Alors, je le lis?

Le défi de taille proposé par l’écriture de ce livre aura globalement été relevé. L’auteur a su coupler une grande quantité de données scientifiques actuelles et une trame épique pour tisser une histoire vraisemblable avec pour thème une menace écologique globale. Des sujets bien d’actualité qui sauront captiver le lecteur une fois l’écueil d’une première partie plus lente et technique passé. Le reste n’est alors qu’interrogation, plaisir et étonnement, le tout avec une contemplation constante de tout le travail accompli par l’auteur (malgré quelques soupçons de plagiat…).
Les curieux de nature y trouveront certainement leur compte et se réjouiront des connaissances contenues dans cette oeuvre et ne seront pas déçus par l’histoire ou la psychologie développée des personnages principaux. Les amateurs de thrillers plus nerveux décrocheront peut être avant la fin mais pourront peut être se consoler avec la sortie d’un film prochain, Uma Thurman ayant acheté les droits du film. Mais nul doute qu’une grande partie des informations contenues dans le livre n’y sera pas intégrée…

Voir Abysses sur Amazon.fr

Tagged as: ,

créateur de BiopSci
Voir tous les articles de

7 commentaires »

  1. Merci pour cette très bonne initiative. Vivement le prochain billet « romanesque ».

  2. Il me tarde de le lire!

  3. Bonjour,
    Professeur-documentaliste dans un lycée de Nantes, je cherche à enrichir le fonds de lecture de romans à caractère scientifique. Votre seule référence m’intéresse. Avez-vous fait d’autres découvertes depuis ?

    Merci de me tenir au courant
    Annie Andrieu
    professeur-documentaliste
    129 rue du Landreau
    44300 Nantes

  4. Bonjour Annie,

    parmi mes différentes lectures, peu m’ont surprises comme Abysses. Cependant j’ai aussi beaucoup aimé Daemon de Daniel Suarez qui anticipe le pouvoir que peuvent prendre les ordinateurs dans un monde ultra connecté comme le notre. En pleine affaire PRISM je pense que c’est une lecture des plus intéressantes. C’est toutefois plus orienté technologie que science.

    J’ai lu pas mal de deux auteurs français de thriller: Maxime Chattam et Frank Thilliez qui incorporent plus ou moins régulièrement des thémathiques scientifiques dans leurs romans.
    La théorie Gaia de Chattam est intéressant dans la mesure où l’histoirese trame autour de différentes théories plus ou moins au gout du jour sur la violence. Les autres que j’ai lus ne seront intéressants qu’au point de vue criminologie (d’un point de vue science évidemment, les romans en soi valent généralement le détour). Ces livres sont souvent assez violents par contre et ne s’adressent pas forcément à un public trop jeune.

    La majeure partie des romans de Thilliez que j’ai lus se basent quant à eux sur un grand nombre de faits scientifiques: pas mal de neurologie ou psychiatire mais aussi de l’évolution, de la sociologie,… Ces romans regorgent donc de faits scientifiques généralement corrects. Le problème vient souvent que cela sert de base à une partie plus spéculative pour les besoins du roman, partie qui à mon opinion se révèle bancale. Du coup, on ne sait jamais ce qui est correct scientifiquement (la majorité pourtant) de ce qui est extrapolé. Cela peut donc véhiculer des idées parfois fausses ou fantaisistes en plus de la partie beaucoup plus documentée. Toutefois, je le recommanderai pour mettre un pied à l’étrier ou susciter la curiosité chez des ados par exemple. De l’auteur je recommande: Gataca, Fractures ou le syndrome E (mais il y en a beaucoup que je n’ai pas lus).

    J’espère que cela vous aide, n’hésitez pas à demander plus d’infos.

  5. propranolol

  6. BiopSci » Décryptage Littérature » Abysses, une plongée romanesque au coeur des océans
    [url=http://www.christianlouboutins-outlet.com/christian-louboutin-pumps-c-1.html]cheap red bottom shoes[/url]

  7. BiopSci » Décryptage Littérature » Abysses, une plongée romanesque au coeur des océans
    [url=http://www.parajumpers-jakke-norge.com/parajumpers-jakke-menn-c-9.html]Parajumpers Jakke[/url]

Laisser un commentaire