BiopSci

La science à portée de tous

Tu seras un sprinteur mon fils!

Par | Catégorie: Génétique | Le 03 fév 2009

Qu’est ce qui distingue un sprinter de classe mondiale de Monsieur tout le monde? Si l’on omet le volume considérable de travail et, dans certains cas, le recours à certaines substances, que nous manque-t’il de plus pour pouvoir rivaliser avec Usain Bolt? Un gène, répondent certains scientifiques!

sprint
Votre enfant a-t’il les moyens de battre Usain Bolt? Un simple test vous le dira.

En 2003, des chercheurs ont trouvé que le gène ACTN3 pouvait jouer un rôle déterminant dans votre potentiel athlétique.

Vous avez certainement appris durant vos cours de biologie que nous possédons une paire de chaque chromosome, un venant de notre père, l’autre de notre mère. C’est pour cela que nous disposons de deux copies de chaque gène, un venant de chaque parent. Souvent les gènes existent sous différentes formes qu’on appelle des allèles et qui peuvent potentiellement chacun donner une caractéristique différente (qu’on appelle phénotype).

C’est le cas du gène ACTN3 qui joue un rôle dans la contraction musculaire. Un de ces allèles, appelé R577X, empêche la protéine de s’exprimer. Une personne possédant sur chaque chromosome 11 l’allèle R577X pour ce gène n’aura donc pas cette protéine. Ce n’est pas un problème majeur, cela touche 18% de la population qui ne présente pas pour autant un quelconque trouble musculaire.

Il a par contre été montré qu’au sein d’un échantillon de sprinteurs ayant participé à des compétitions internationales, tous avaient au moins une copie fonctionnelle du gène. La moitié en avait même 2 copies. Ce gène semblait donc indispensable pour être parmi les plus rapides! Il a cependant été montré depuis que certains athlètes de haut niveau (un cas a été documenté dans la littérature scientifique) ne possédaient aucune copie fonctionnelle de ce gène ce qui semble indiquer que la corrélation n’est pas totale.

La découverte est donc intéressante et certains se sont jetés dessus. En effet, depuis peu, une entreprise américaine propose de détecter si votre enfant dispose de ce gène ou non et d’ainsi savoir si il dispose d’une prédisposition pour être un athlète de haut niveau (encore que ça ne concerne que les sports de puissance comme le sprint, saut en longueur,… et pas d’endurance où, au contraire, il est préférable de ne pas avoir ce gène). Pour 150$ vous pourrez donc savoir si votre progéniture a des chances de représenter un jour votre pays aux jeux olympiques sur 100 mètres.

En plus d’être assez plutôt inutile (hormis pour enrichir l’entreprise en question), cette offre peut être dangereuse en plusieurs points.

Premièrement, une prédisposition n’est signe de rien. De nombreuses personnes sont porteuses de ce gène et peu font de l’athlétisme à niveau international. De même que certains individus génétiquement prédisposés pour une maladie précise (comme le cancer du sein par exemple) ne développeront jamais de symptômes.

Ensuite, le risque que les enfants soient pressés par leurs parents dans une course à la performance est présent. Il y a déjà pléthore d’exemples de parents poussant leurs fils/filles à être les plus performants possibles et ce, sans examen génétique préalable. Alors maintenant, comment excuser un gamin de ne pas être un champion alors que c’est écrit dans ses gènes?

Enfin, ce cas ne peut, qu’une fois de plus, refaire surgir le démon de l’eugénisme. Si des parents sont prêts à payer pour savoir si leur enfant a le potentiel pour devenir le roi des pistes d’athlétisme, on peut grandement imaginer que certains n’hésiteront pas (lorsque ça sera techniquement voire légalement possible) à choisir un embryon qui donnera à un enfant qui, en plus d’être beau et intelligent, sera un excellent sprinteur.
Certes, ce n’est pas ce que propose cette entreprise, mais le fait qu’elle dispose de clients (et qu’elle en cherche) met à jour une tendance qui ne demande qu’à voir le jour dans un futur plus ou moins proche.

créateur de BiopSci
Voir tous les articles de

2 commentaires »

  1. BiopSci » Tu seras un sprinter mon fils!…

    Qu’est ce qui distingue un sprinter de classe mondiale de Monsieur tout le monde? Si l’on omet le volume considérable de travail et, dans certains cas, le recours à certaines substances, que nous manque-t’il de plus pour pouvoir rivaliser avec …

  2. ouais enfin niveau QI de Cortex on frise le Demonecromancy 58 https://www.youtube.com/watch?v=H9XiTudLlcc

Laisser un commentaire